Meilleurs romans du XXe siècle : l’opinon des critiques et des internautes

Les chefs d’oeuvre de la littérature contemporaine.

Les livres qui ont résisté aux modes et à l’usure du temps. Chef d’oeuvres sans lendemain ou au contraire livres phare d’une oeuvre plus large, voici la bibliothèque idéal selon les critiques et les lecteurs.

1910

le grand meaulnesLe Grand Meaulnes

Alain-Fournier

Parution : 1913

En un mot : 

L’histoire : En Sologne, Augustin Meaulnes, pensionnaire silencieux, découvre un château où se déroule une fête étrange. 

Le caractère novateur du roman : –

Classement 9e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

Quelques avis des internautes 

Aller plus loin avec legrandmeaulnes.com

a la recherche du temps perduA la recherche du temps perdu

Marcel Proust

Parution : 1913-1927

En un mot : un chef d’oeuvre indépassable mais d’un abord difficile

L’histoire : C’est l’histoire de la vie d’un être très sensible, asthmatique et insomniaque, à la Belle Epoque, vers 1900 qui grandit au sein d’une famille française de la bourgeoisie aisée et cultivée, entouré de l’affection protectrice de sa mère et de sa grand-mère. Fasciné par une société aristocratique qu’il idéalise et qu’il croit inaccessible, il découvre avec le temps que cette noblesse n’est constituée que de personnages semblables aux bourgeois qu’ils dédaignent. 

Classement 2e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

Quelques avis des internautes 

1920

kafka-procesLe procès

Franz Kafka

Parution : 1925

En un mot :

L’histoire : Accusé d’un méfait qu’il ignore, Joseph K. (on ne connaît pas son nom de famille), au fil des évènements et de ses rencontres successives, en vient à être convaincu de la réalité du procès et va donc tout faire pour se faire acquitter.

Classement 3e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

Avis des internautes 3.98/5

Faux monnayeurs FolioLes Faux-monnayeurs

André Gide

Parution : 1925

En un mot : l’adolescence et ses tourments, les troubles d’identité, mais surtout le mensonge, le faux sous toutes ses facettes.

L’histoire : un jeune garçon apprend qu’il n’est pas le fils de son père, décide de ne pas se présenter à ses examens et de partir au hasard. Chemin faisant, il rencontre des faussaires en tout genre…

Le caractère novateur du livre : en multipliant les personnages et les points de vue narratifs autour d’une histoire centrale, Gide se détache de la tradition littéraire du roman linéaire, montre les limites de la prétention du roman à reproduire le monde réel et ouvre la voie au Nouveau Roman

Classement 30e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

Avis des internautes 3.81/5

la confusion des sentimentsLa Confusion des sentiments

Stefan Zweig

Parution : 1927

En un mot : secret d’un trouble de jeunesse.

L’histoire :  à l’occasion de son soixantième anniversaire,  un professeur de philologie se souvient de la rencontre décisive d’un professeur, qui a naguère suscité en lui enthousiasme et admiration. Il entreprend alors de rédiger des « notes intimes », dans lesquelles il évoque son attachement exalté pour son maître, avec lequel il noue une relation faite de souffrances et de confusion.  

Le caractère novateur du roman : –

Classement 37e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

L’avis des internautes 4.11/5

1930

voyage au bout de la nuitVoyage au bout de la nuit

Louis-Ferdinand Celine

Parution : 1932

En un mot : Céline s’affranchit des conventions en libérant le style

L’histoire : Au fil de son voyage, qui le mène des tranchées à la profession de médecin en passant par l’Amérique, Ferdinand Bardamu côtoie sans cesse la misère humaine et s’indigne, cynique et sombre comme la nuit.

Classement 6e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

L’avis des internautes 4.17/5

La Condition Humaine par MalrauxLa condition humaine

André Malraux

Parution : 1933

Prix Goncourt 1933,  Grand Prix des meilleurs romans du demi-siècle.

En un mot : les grandes aventures ne sont pas toujours les plus glorieuses

L’histoire : d’un groupe de révolutionnaires communistes prépare le soulèvement de la ville de Shanghaï contre le gouvernement.

Le caractère novateur du roman : grâce à une technique inspirée des plans utilisée au cinémase, le style et l’histoire offrent la possibilité d’une lecture à plusieurs niveaux.

Classement 5e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

L’avis des internautes 3.71/5

Actu : Avec une légère intimité, Madeleine Malraux, Céline Malraux, BakerStreet/Larousse : critique et analyse de l’ouvrage sur slate.fr.

Les-raisins-de-la-colere_2Les Raisins de la colère

John Steinbeck 

Parution : 1939.

prix Pulitzer 1940, prix Nobel de littérature 1962 

En un mot : déracinement et fin du paradis.

L’histoire : chassés par la sécheresse et la misère, des familles d’agriculteurs rejoignent la Californie où les grands propriétaires recrutent pour les récoltes suivant les lois aveugles de l’offre et de la demande.

Le caractère novateur du roman : –

Classement 7e des 100 meilleurs livres du XXe siècle.

L’avis des internautes 4.37/5

1940

l etrangerL’Etranger

Albert Camus

Parution : 1942.

En un mot : être libre, c’est être libre de tout dire.

L’histoire : Après la mort de sa mère, Meursault se marie puis tue un arabe. Sans raison apparente.

Classement 5e des 100 meilleurs livres du XXe siècle

L’avis des internautes 3.92/5

Le caractère novateur du roman : le roman se distingue du reste de l’oeuvre de Camus par une « écriture du roman particulièrement neutre et blanche ». Annonçant le mouvement exitentialiste, Albert Camus dira de son livre : « Dans notre société tout homme qui ne pleure pas à l’enterrement de sa mère risque d’être condamné à mort. » Après coup, il précisera « le héros du livre est condamné parce qu’il ne joue pas le jeu (…) Une passion profonde parce que tenace, l’anime : la passion de l’absolu et de la vérité. Il s’agit d’une vérité encore négative, la vérité d’être et de sentir, mais sans laquelle nulle conquête sur soi et sur le monde ne sera jamais possible. »

Actu : une analyse du livre sur France culture.

1950