10 romans courts pour les vacances (ou pas)

Marre des pavés de 500 à 800 pages qui vous obligent à ne lire qu’un roman pendant plusieurs jours, et si possible d’une traite ? Envie de romans courts, différents et distrayants ? Voici enfin la sélection la plus attendue de 2013 !

milena-agus-mal-de-pierresMal de pierres ***

Milena Agus

Nombre de pages :

En un mot : un vrai bijou.

L’histoire : Souffrant de calculs rénaux, une femme en quête du grand amour finit par épouser un homme sans l’aimer. C’est au cours d’une cure pour traiter son «mal» qu’elle tombe enfin amoureuse. Elle consigne tout dans un carnet… que sa petite-fille trouvera des années plus tard. 

L’avis des internautes 3.59/5

L’ais des critiques

martin brunMatin Brun ****

F. Pavloff

Nombre de pages : 10.

En un mot : un roman très court et qui en dit énormément.

L’histoire : Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la montée d’un régime politique extrême : l’Etat Brun. Dans la vie, ils vont d’une façon bien ordinaire : entre bière et belote. Ni des héros, ni de purs salauds. 

L’avis des internautes 4.15/4

L’avis des critiques : Le Nouvel Obs : Malgré la noirceur du propos, le nouveau Pavloff dégage des bouffées d’espérance. – Ricochet : Le récit à la troisième personne, de l’extérieur, manipule le personnage et la vigilance finale de Jules ne semble pas très assurée. Un album riche en couleurs et en réflexions.

sensoSenso ***

Camillo Boito

Nombre de pages : 70.

En un mot : une passion fulgurante.

L’histoire : Dans son carnet secret, la comtesse Livia se souvient. De sa rencontre à Venise, alors qu’elle était en voyage de noces, avec Remigio, et de la passion que lui inspira ce beau lieutenant.

L’avis des internautes 3.29/5

le joueur d'échecsLe joueur d’échecs ****

Stephan Zweig

Nombre de pages : moins de 100.

En un mot : sauvé de la folie par un livre.

L’histoire : Czentowicz, champion d’échecs arrogant, esprit borné à outrance, inculte et étonnamment stupide, occupe le premier plan jusqu’à l’entrée en scène de Monsieur B.

L’avis des internautes 4.23/5

lebalLe Bal ****

Irène Némirovski

En un mot : Histoire d’un vengeance.

L’histoire : Sa mère refuse qu’Antoinette vienne au bal que la famille organise. La vengence d’Antoinette, aussi terrible qu’inattendue, tombera comme un couperet, révélant le vrai visage de chacun.

L’avis des internautes 3.86/5

la route de midlandLa route de midland (le passager) ***

Catherine Arnaud

Nombre de pages : 160. Un court un peu moins court.

En un mot : triste road movie.

L’histoire : Will prend une chambre dans un motel paumé. Dans son van équipé d’un compartiment réfrigéré, il a déposé le cadavre de son frère… 

L’avis des internautes 3.13/5

les demeureesLes demeurées ****

Jeanne Benameur

Nombre de pages : 80.

En un mot : 

L’histoire : La mère, la Varienne, c’est l’idiote du village. La petite, c’est Luce. A deux,elles forment un bloc. Mais tout le monde l’a dit, elles doivent s’y résoudre, l’école est obligatoire.

L’avis des internautes 4.12/5

les enfants terriblesLes enfants terribles ***

Jean Cocteau

Nombre de pages : 120.

En un mot :  la vie un peu dérangée d’un frère et d’une sœur.

L’histoire : Blessé par une pierre dissimulée dans une boule de neige, Paul est condamné à garder la chambre le temps de reprendre quelques forces : il ne la quittera plus. C’est encore un enfant, mais délaissé par une mère mélancolique.

L’avis des internautes 3.67/5

big sisterBig Sister ***

Jérôme Leroy 

Nombre de pages : 120.

En un mot : pour les fans de science fiction.

L’histoire : Sous l’invocation d’Orwell, un roman d’anticipation très noir : Big Sister, c’est une machine omnisciente, l’organe de contrôle d’une société où les pics de pollution et l’orthodoxie libérale sont devenus la règle.

L’avis des internautes 3.5/5

 
 
 
Publicités