Meilleurs romans 2015 : le classement des ventes et des internautes

Cette page est réactualisée régulièrement

Autres articles sur des sujets voisins > Meilleurs romans d’aventures et meilleurs policiers : le classement des ventes et des internautes> les meilleurs essais> les meilleures bandes dessinées 2012

Les sources de cet article pour les ventes 2012 : Palmarès de L’Express, edistat, Fnac.com Le système de notation des internautes **** Livres notés sur babelio.com de 5 à 3.6 *** Livres notés sur babelio.com de 3.5 à 3.2 ** Livres notés sur babelio.com entre 3.2 et 2.

Les meilleurs romans 20122013 et 2014

Septembre

Un amour impossible

Christine Angot 

51gMBcdG1FL._SL160_

L’histoire : Pierre et Rachel vivent une liaison courte mais intense a Chateauroux a la fin des annees 1950. Pierre, erudit, issu d’une famille bourgeoise, fascine Rachel, employee a la Securite sociale. Il refuse de l’epouser, mais ils font un enfant. L’amour maternel devient pour Rachel et Christine le socle d’une vie heureuse. Pierre voit sa fille episodiquement. Des annees plus tard, Rachel apprend qu’il la viole. 

L’avis des internautes 3.68/5

L’avis de la presse : Bibliobs : « Là où l’analyse cherche à refroidir les braises, à diminuer l’intensité des conflits intérieurs, l’écrivain fait le contraire. Il exagère. » – Liberation : « C’est le roman par lequel bien des lecteurs se réconcilieront avec Christine Angot. » – LaLibreBelgique : « C’est le meilleur roman de Christine Angot, déjà parfait pour un prix littéraire cet automne. » – L’Express : « En creusant les thèmes qui l’obsèdent, l’auteure dresse sans complaisance le portrait d’une mère, la sienne, méprisée et humiliée par son grand et impossible amour (…) Sans conteste un des 10 incontournables de cette rentrée littéraire. »

Aout

Juillet

L’histoire : Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux. Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt. Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? 

L’avis des internautes 3.4/5 (14/07/15)

L’avis de la presse : « Pauvre Marc, écartelé entre la tristesse de sa mère et la vitalité de son père, et dont le récit, empreint de sincérité et d’humanité, rivalise avec les souvenirs des écrivains les plus patentés. » (L’Express) – « Marc Lavoine se met à l’écriture. Le récit de son enfance, marquée par la présence d’un père communiste, buveur et volage, est conté avec amour, humour et simplicité. » (Le Soir)

Publicités